KIOSQUE

Un prêt bancaire de 5 milliards d'euros pour Renault garanti par l’État doit être conditionné au développement de la filière automobile française

Communiqué de presse
27/04/2020

La coordination des syndicats CGT Renault considère que l’État doit conditionner les 5 milliards de prêts bancaires qu’il envisage pour Renault à la réindustrialisation de la filière automobile française et au progrès social.

Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire ne peut pas se contenter d’une déclaration incantatoire relative à « ... notre industrie automobile, un fleuron industriel qui appartient à notre culture, à notre histoire... » et signer un chèque en blanc aux dirigeants de Renault pour qu’ils poursuivent une stratégie financière mortifère pour la filière automobile française.

Télécharger le communiqué de presse ci-dessous.


Communiqué coordination CGT Renault 27042020.pdf Communiqué coordination CGT Renault 27042020