KIOSQUE

En saisissant Renault devant les prud’hommes, Carlos Ghosn exige le maintien du régime très spécial de retraite des dirigeants d’entreprise !

Communiqué de presse
13/01/2020

A l’heure où le gouvernement s’obstine à vouloir raboter les retraites des salariés, l’ex PDG Carlos Ghosn reste sans scrupule. Il revendique le paiement d’une retraite supplémentaire annuelle de près de 800 000 €, soit environ 637 fois le SMIC !

A l’indécence de ses 15 millions d’euros de rémunération, aux millions d’euros attribués sous forme d’actions et divers avantages, aux abus de confiance et malversations pour plusieurs millions d’euros... Carlos Ghosn en rajoute dans l’indécence !

Il s’autorise à saisir les prud'hommes pour réclamer auprès des salariés de Renault « ses droits à une retraite supplémentaire à sa retraite du régime général et complémentaire » pour un montant annuel de 765 000 €, soit 63 750 € par mois !
Retraite supplémentaire qui pour l’exercice 2019 s’ajoute au million de salaire déjà perçu.

Si les régimes dits « spéciaux des salariés » sont largement décriés sans légitimité aucune, les régimes très spéciaux des cadres dirigeants d’entreprises sont totalement ignorés... et pourtant !

Chez Renault, les membres du Comité Exécutif Groupe (dont Carlos Ghosn) bénéficient d’un régime spécial de retraite collectif supplémentaire comprenant :

  • Un régime de retraite à prestation définie, financé intégralement par l’entreprise, c’est à dire par le travail des salariés.
  • Un régime de retraite à cotisations définies (dont le montant représente 8 % de la rémunération annuelle, fixe et variable, comprise entre huit et seize fois le plafond annuel de la Sécurité sociale), pour laquelle la cotisation des dirigeants de l’entreprise n’excède pas 3% du total du salaire.

Ce qui veut dire que Carlos Ghosn exige le paiement d’une retraite supplémentaire qui a été financée quasiment intégralement par le travail des salariés et qui s’ajoute à celle qu’il touche déjà.

Décidément, les dirigeants d’entreprises et leur commis du gouvernement n’ont aucune pudeur à exiger pour les uns, les travailleurs, des sacrifices sans fin et pour une poignée de nantis l’opulence sans borne !


Communiqué de presse CGT Renault 13012020.pdf Communiqué de presse CGT Renault 13012020