ARGUMENTEZ CGT

A propos de la situation des fonderies ...

Le 22/02/2021

La situation des fonderies du Poitou, des fonderies en général, et de toute la filière automobile française est la conséquence d’une politique néolibérale qui est menée dans notre pays depuis une trentaine d’années par tous les gouvernements qui se sont succédés.

Une société où toutes les activités humaines sont considérées comme des « coûts » à réduire et dans laquelle, les entreprises n’auraient que pour seul objectif d’engranger toujours plus de profits pour une poignée d’actionnaires et de dirigeants.

Dans cette conception néolibérale, l’entreprise n’a pas vocation à concevoir et à fabriquer des voitures soucieuses de l’environnement pour répondre aux besoins de mobilité des populations… Mais seulement à vendre ce qui rapporte le plus à ceux qui peuvent encore s’acheter un véhicule neuf.

Il n’y a alors plus de place au progrès social, aux garanties collectives et à l’emploi permanent.

C’est la raison majeure de la mise en concurrence des salariés à travers le monde où pour espérer conserver son emploi pour un temps court, il leur est demandé d’accepter d’éternels moins-disant sociaux…

Téléchargez le document ci-dessous pour en apprendre davantage.


A propos de la situation des fonderies A propos de la situation des fonderies