Lardy : salariés DEA-M ou DEA-T (ou autre), Renault ou prestataires, nous sommes tous concernés !

Actualité du 28/04/2021


Le projet d’externalisation de la maintenance des moyens d’essais a fait comprendre à beaucoup d’entre nous qu’être un « salarié Renault » ne protégeait pas notre emploi. Du jour au lendemain, avec de telles méthodes d’externalisation forcée, la direction peut nous obliger à devenir « sous-traitant » et ainsi nous rendre plus précaires en nous « éparpillant » dans de multiples sociétés de prestation.
Mais l’habituelle politique du « diviser pour mieux régner » de la direction se retourne contre elle. Depuis le début du plan « d’économies » de 2 milliards, nous nous sommes rassemblés plusieurs fois pour dénoncer les suppressions massives d’emplois, notamment chez nos collègues « prestataires » (plus de 400 ont été mis en dehors du site sur la seule année 2020).

Téléchargez ci-dessous le tract en entier.


T016_Point_etape_externalisation_270421.pdf T016_Point_etape_externalisation_270421