Fonderie du Poitou : Investir dans l'outil de travail pour le sauvegarde de l'emploi

Actualité du 19/04/2021


Les Fonderies du Poitou ont été vendues par RENAULT à la fin des années 1990.

Pour l'aluminium, les actionnaires se sont succédés, mais aucun n'a réellement investit dans l'outil de travail. Pourtant, à chaque fois qu'un  repreneur  arrivait,  le même constat  était fait : les installations ne sont plus à niveau, l'outil  de travail  est dépassé.

À la  veille  de devoir rechercher  un nouveau  repreneur,   la  CGT estime  qu'il  y a  urgence  à investir  massivement  dans de nouveaux procédés de coulées pour pouvoir  répondre aux demandes des clients et trouver de nouveaux marchés. Sans cet investissement,  il sera difficile de convaincre les salariés qu'un énième repreneur pourrait sauver l'entreprise et nos emplois.

Le Président de la République et le gouvernement appellent de leurs vœux une réindustrialisation de la France. Les Fondeurs d'lngrandes-sur-Vienne ont les compétences pour répondre  aux nouvelles exigences industrielles. Les véhicules de demain demanderont de plus en plus de pièces en aluminium pour respecter les normes antipollution de plus en plus sévères.

Téléchargez ci-dessous le projet CGT en entier.


2021.04 Proposition projets avenir CGT.pdf 2021.04 Proposition projets avenir CGT