2ème négociation de l'accord "gestion de crise"

Actualité du 31/03/2020


7,5% des dividendes suffiraient à garantir 100% de salaire pour tous.

Au vu du mécontentement exprimé par les salariés suite aux premières propositions du 27 mars dernier, la direction a dû baisser un peu ses prétentions :

  • Les heures supplémentaires resteront majorées à 25%
  • L’activité partielle restera du temps de travail effectif avec le maintien de l’acquisition des droits CTC et CTI
  • Les droits à intéressements sont maintenus pendant les périodes d’activité partielle
  • Pour les congés à venir déjà posés, l’entreprise ne s’opposera pas aux demandes de repositionnement

Quant au travail obligatoire du samedi, la direction renvoie aux directions locales le soin de l’imposer ou non ! Tout comme la possibilité de repositionner les congés d’été

Mais finalement et pour préserver les actionnaires et dirigeants d’entreprise, la direction maintient sa position obligeant les salariés à financer eux même leur perte de salaire.
Pourtant, un peu plus de 23 millions d’€ sont nécessaires (23 € en moyenne par jour et par salarié) pour maintenir la rémunération des salariés à 100%. Soit seulement 7,5 % des 312 millions d’€ de dividendes.

Pour connaitre toutes les modalités, téléchargez le tract complet ci-dessous.


3_tract accord gestion de crise 3.pdf 3_tract accord gestion de crise 3