A Lardy un CSE sur l'avenir de l'ingénierie

Actualité du 03/10/2019


Lors du CSE du 26 septembre, la directrice de la direction des essais a annoncé la fermeture des 6 bancs monocylindre de Lardy (cessation progressive d’activités de janvier à juillet 2020).

Malgré un discours qui se voulait rassurant sur l’avenir du site, elle a également indiqué que : les bancs moteur de l’aile L39D ne bénéficieraient pas d’investissements car ce sont des « bancs non stratégiques et vieillissants ».

Les investissements Ingénierie à Lardy ne seraient que de 12 Millions € en 2019 (au lieu des 16 à 19 millions annoncés pour cette même année 2019 il y a 1 an), soit une baisse de 25% les investissements seraient aux alentours de 15 Millions € / an de 2020 à 2022 (les annonces de l’an dernier étaient de 16 à 19 Millions € /an sur la période 2018-2020).

Le budget de la DEA-TM (Direction des Essais Mécaniques) serait en baisse de 13% en 2020 par rapport à 2019. La « charge de travail » DEA-TM (y compris sous-traitants internes et externes) devrait être stable en 2020 par rapport à 2019 (1241 Equivalents Temps Plein) mais que cela pourra être revu à la baisse car « le contexte automobile est très mauvais ».

Autant d’informations qui ne sont pas de nature à rassurer.

A la sortie du CSE, une quarantaine de salariés de Lardy a interpellé Mme Calvo pour lui faire part de leurs inquiétudes, notamment concernant les ailes de bancs Renault du PIM.

La motion « Avenir de Lardy » qui a rassemblé plus de 400 signatures lui a également été remise.

Pour en savoir plus, vous pouvez télécharger le tract ci-dessous.


T029_Retour_CSE_DEAT_031019.pdf T029_Retour_CSE_DEAT_031019