Déclaration des élus CGT FDB, filiale du Groupe Renault au CSE EXTRA du mercredi 28 septembre 2022.

Actualité du 28/09/2022


Avant d’argumenter la prise de position du syndicat CGT FDB concernant la cession de Fonderie de Bretagne, il est important de rappeler certains faits qui, pour la plupart, sont basés sur la trahison d’un groupe industriel envers sa filiale.

Un sentiment de trahison prédomine au moment de cette cession. A commencer par les propos de M. DE LOS MOZOS (directeur industriel du groupe Renault) : « PATIENCE CONFIANCE ».  Ces mots prononcés devant l’ensemble du personnel au lendemain de l’incendie en 2019, avaient rassuré l’ensemble des salariés. 3 ans plus tard, nous apprenions qu’au moment même de cette déclaration, RENAULT n’avait pour seul et unique objectif, la fermeture de l’entreprise. Il ne s’agissait là que d’un coup d’essai. 2019, 2020, 2021, (confirmé par les propos de M. SENARD dans les médias). Ce n’est pas 1, mais bien 3 fois que RENAULT a essayé d’enterrer sa filiale FDB. Nous, la CGT, avec une grande majorité des salariés, nous sommes battus pour refuser ces fermetures successives. Ce sont bien ces combats qui nous permettent d’être présents aujourd’hui autour de cette table.

Téléchargez ci-dessous la déclartion en entier.


Déclaration des élus CGT au CSE de FDB V1 Déclaration des élus CGT au CSE de FDB V1