Lardy : Il y en a assez des paroles creuses, qu’ils passent aux actes : La direction doit mettre en place un véritable PLAN de RECONVERSION GLOBAL!

Actualité du 14/06/2022


Les suites du Dieselgate avaient entraîné à Lardy une hausse des effectifs (essentiellement au travers de la sous-traitance) entre 2016 et 2018. Par la suite, la mise en place du plan d’économies drastiques dès 2019 avait conduit au début d’une décroissance qui s’est accélérée de façon préoccupante.

Depuis octobre 2018, ce sont 1000 emplois qui ont été supprimés sur le site de Lardy : 350 salariés Renault partis par le biais de la Rupture Conventionnelle collective, la Dispense d’Activités, la retraite ou une mutation sur un autre site sans avoir été remplacés ; 650 salariés sous-traitants mutés ailleurs, mis en inter-contrat ou tout simplement licenciés ou forcés à la « rupture conventionnelle individuelle ».

Téléchargez ci-dessous le tract en entier.


T019_Plan_reconversion_global_140622_final T019_Plan_reconversion_global_140622_final