Après mensonges et trahison, la direction générale du Groupe Renault méprise ses salariés !

Actualité du 17/05/2021


  • Fonderie de Bretagne

La direction de la filiale ne s’est pas rendue en préfecture de Lorient pour tenir l’instance représentative du personnel. Pire, son absence était préméditée !

Le même jour que les annonces du directeur de la Fonderie de Bretagne, M. SENART, fossoyeur de l’industrie en France, déclarait dans un média national l’abandon de la filiale.
Il envisageait d’utiliser les aides de l’État pour accompagner par la formation les changements d’orientation professionnelle des salariés de la Fonderie de Bretagne. 

Les salariés font des propositions industrielles pour envisager une reprise et imposent un ordre du jour qui tient compte des engagements pris par la direction générale. 

Le 19 mai 2021, se tiendra en préfecture de Rennes une concertation avec des représentants de l’Etat, les Ressources Humaines de Renault, les délégués du personnel de la fonderie de Bretagne et le Délégué central CGT Renault.
Les discussions porteront sur l’ordre du jour des salariés, à savoir :

  • Reprise de l’activité à 19500 Tonnes / an et montée en cadence pour atteindre 33000 tonnes avec engagement de la direction.
  • Maintien de la Fonderie de Bretagne dans le Groupe Renault.
  • Introduction de la technologie aluminium pour la pérennité du site avec les 2 technologies.

Tous mobilisés le 19 mai 2021 à 14 h pour accompagner les salariés de la Fonderie !


  • Ingénierie

Pour une politique industrielle ambitieuse, créatrice de projets et d’emplois, il nous faut une ingénierie qui maitrise les nouvelles technologies.

Renault, sur les diktats de M. LE BORGNE, décide de supprimer des secteurs entiers, telle la maintenance dans un premier temps, mais d’autres secteurs vont suivre !
De plus, comme le plan de Rupture Conventionnelle Collective (RCC) ne fonctionne pas, les serviteurs de cette politique de casse des emplois décident d’utiliser les grands moyens : pousser vers la porte une partie de nos collègues.

Renault a besoin d’une ingénierie forte, avec tous ses salariés, pour affronter les défis du futur. A Lardy, il nous faut développer les nouvelles technologies, pile à combustible, hydrogène, motorisation électrique, biocarburant…

Le Jeudi 20 mai 2021 à partir de 10 h, les sites de l’ingénierie seront dans l’action pour un vrai projet industriel dans les futurs modes de mobilité et d’énergie !

  • Lardy : devant le CTL
  • Technocentre : devant l’esplanade de la ruche
  • Aubevoye : devant l’entrée

Téléchargez le tract complet ci-dessous.


170521 (FDB et ingénierie) .pdf 170521 (FDB et ingénierie)