NAO 2020 : toutes les raisons de se mobiliser le 17 février !

Actualité du 07/02/2020


Comme chaque année, la loi impose aux directions d’entreprises d’ouvrir des Négociations Annuelles Obligatoires portant sur les salaires, la durée du travail, ou encore l’égalité hommes/femmes....  Concernant les salaires, la direction doit consacrer la 1ère réunion au bilan de la politique salariale pour l’année passée. C’est ce qu’elle a fait, trop sommairement pour la CGT, le 28 janvier dernier.

Sur la base des « analyses pour les populations P1 CS » et les « Rémunérations moyennes annuelles 2013-2019 (sans DA/DACS) » communiquées par la direction, la CGT a comparé l’évolution des rémunérations brute annuelle depuis 2013 avec l’inflation sur la même période. Vous pouvez retrouver tout le détail de ces comparaisons dans le tract à télécharger en dessous de l'article. 

Il est utile de rappeler que depuis le 1er accord de compétitivité de 2013, les APR ont eu des AGS au rabais pour les seules années 2014 (0,5%), 2017 (0,6%), 2018 (1%) et 2019 (1,4%).
Les ETAM ont dû se contenter d’un 1% en 2018 et 1,4% en 2019.
Quant aux cadres,
ils n’ont plus d’AGS depuis bien longtemps.

Le bilan synthétique présenté ici démontre que les Augmentations Individuelles des salaires (pour ceux qui ont encore la chance d’en avoir) ne compensent pas l’absence, ou des AGS au rabais.

Les salaires des Renault sont structurellement en baisse avec à la clé, une baisse croissante du pouvoir d’achat. Mais c’est aussi des qualifications qui sont de moins en moins reconnues !

Dans le contexte actuel, il est utile de rappeler que des salaires en baisse, c’est moins de cotisations sociales pour la protection sociale et le financement des retraites !

Enfin, les résultats financiers sont déjà connus avec un possible Free cash Flow à zéro, soit l’absence de prime d’intéressement.  Si ce n’est pas le cas, avec une Marge Opérationnelle sans doute pas supérieure à 4, la prime d’intéressement aux résultats financiers sera de toute façon très inférieure à ce qu’elle était l’an passée.

Pour ne pas continuer à subir une nouvelle baisse de salaire et de pouvoir d’achat en 2020,  la coordination des syndicats CGT appelle l’ensemble des travailleurs à se mobiliser massivement le 17 février prochain, jour de la négociation salariale pour imposer une autre politique salariale avec de réelles AGS pour tous !

 


NAO_07022020.pdf NAO_07022020